2017 - Andalousie - Roadtrip - mariepierreterrettaz

Le charme de sa splendeur passée, son histoire particulière entre Islam et Christianisme, les jeux d'ombre et de lumière sur ses montagnes déchiquetées, ses pittoresques petits villages blancs, ses collines d'oliviers à perte de vue, notre roadtrip s'annonce prometteur....

Au programme : 3 jours à Séville, 2 jours à Cordoue, 2 jours à Grenade, 3 jours autour de Ronda.



Séville J 1-2-3

Baignée de soleil, elle se découvre à pied. On a adoré se perdre dans les petites ruelles étroites de la vieille ville. Ses monuments chargés de son passé prestigieux nous ont scotchés.

Jeudi en début d'après-midi, nous atterrissons donc sans encombre et Séville nous accueille avec 28 ° et un soleil radieux. Direction le centre-ville via le BUS EA pour 4 euros (au sortir de l'aéroport sur la gauche, facile à trouver).

Après avoir déposé nos bagages à l'hôtel (que je ne recommande pas car prise de tête, la réservation ne correspondant pas...), nous voici partis à la découverte du quartier de Santa Cruz et son labyrinthe de ruelles. Nous poussons jusqu'au Metropol Parasol pour admirer le coucher de soleil.

Le 2ème jour est bien occupé : la visite du palais de l'Alcazar est programmée.

Les billets ont été pris à l'avance via le web, ce qui permet d'éviter de faire la queue (déjà importante à 10 heures du matin à la fin octobre....).  Nous y restons bien 4 heures, visitons à notre rythme via l'audioguide et nous reposons dans ses fabuleux jardins.

Après une petite sieste, direction la place d'Espagne sous une chaleur accablante. Petit bonus : nous tombons sur un petit spectacle de flamenco sous les arcades !

Nous terminons cette splendide journée par un succulent repas, sur une terrasse animée directement sur la rue, servi par un patron très sympatico et complètement speedé au Mirador San Fernando.                                                   

Après notre journée de la veille quasi "parfaite",  notre escapade sévillane est d'ores et déjà réussie. Il nous reste néanmoins 1 jour de bonus.

Nous partons donc à pied direction le quartier de Triana (fréquemment cité et apprécié des bloggeurs). Et bien... ce sera une déception. Oui, les facades colorées bordant le Guadalquivir sont belles mais vues d'en face ! Les ruelles du quartiers sont "mortes" et sales. Nous y étions un samedi matin...c'est plutôt un quartier de noctambule, ceci expliquant peut-être cela.

Nous retraversons le Guadalquivir pour visiter les arènes de  Plaza de Toros  ( Real Maestranza de Caballeria). Le monde de la corrida nous étant totalement inconnu, la visite est très intéressante et les arènes sont grandioses.  

La journée se termine avec la visite de la Cathédrale de Séville et un panorama de la ville depuis le sommet de la Giralda.


Cordoue J 4-5

20 minutes de marche sont nécessaire pour arriver  à la gare et prendre notre voiture de location (un peu compliqué à trouver, les principales agences sont d'un côté et les autres moins connues ou plus petites de l'autre côté de la gare...).

Via les chemins de traverses direction Cordoue, nous prenons le temps d'apprécier le paysage et de faire une halte dans le village de Carmona, village blanc perché au sommet d'une colline.

Nous trouvons notre hôtel  sans problème et après 3 tours de quartier, réussissons à nous garer gratuitement. Il est rare que nous logions dans des grands hôtels (chaînes). Nous avions choisi celui-ci pour sa position et surtout sa vue. Bingo : le coucher de soleil avec vue sur la ville  depuis le toit-terrasse et la vue de la chambre furent splendides, la piscine un plus, le petit-déjeuner gargantuesque et le rapport qualité-prix top. 



Appareil photo en bandoulière, petite ballade jusqu'au pont-romain et visite du musée "Al Andalus" de la Torre de Calahorra qui retrace à travers les siècles la coexistence et la bonne entente entre les cultures juives, musulmanes et chrétiennes.

Cordoue est principalement réputée pour sa Mezquita. Elle va nous occuper une bonne partie du lendemain. Nous y arrivons à l'ouverture et il y a déjà un peu de queue à la billetterie. Je n'ose pas imaginer l'affluence en plein été....Je garde de la visite un sentiment de sérénité : une ambiance particulière de calme règne parmi la multitude de colonnes, la cathédrale est sise au milieu de la mosquée (!), c'était incroyable.

L'après-midi est consacré à déambuler au hasard dans les petites ruelles et patios de la vieille-ville et la journée se termine avec des teintes orangées, le soleil se couchant sur le Pont-Romain et la Mezquita.


Grenade J 6-7

Grenade ne paraissant pas si éloignée que çà de Cordoue, nous décidons d'y consacrer toute la journée pour découvrir l'arrière-pays. Nous faisons l'impasse sur Jaen mais souhaitons faire un petit crochet par Ubeda via les vallons d'oliviers. La route est sinueuse, nous faisons une halte pique-nique à Albanchez de Magina (petit banc au bord de la route "avec vue").  Mais les heures passant plus vite que prévu, nous reprogrammons le GPS direction Granada.

Le temps de trouver une place de parc gratuite pour ces deux jours, nous arrivons à notre B&B situé dans le quartier de l'Albaiçin avec 1 heure de retard. René nous accueille , nous donne infos et conseils précieux sur la ville et nous fait faire un rapide tour de quartier.

La nuit va déjà bientôt tomber, nous "descendons" en ville récupérer nos entrées pour l'Alhambra.  Nous n'avons pas vraiment faim, nous commandons un plat de tapas  dans un des nombreux bar de la Calle Navas puis nous gouttons AUX MEILLEURS CHURROS de toute l'Espagne  à la Churreria Alhambra cafeteria.


Nous sommes déjà mercredi. Cette journée sera quasi entièrement consacrée à la visite de l'ALHAMBRA. Sachant qu'il y a 8'000 visiteurs/jour (!) et qu'il faut réserver ses billets des semaines (voire mois) à l'avance, nous nous attendons au pire. Nous avions choisi la 1ère heure de visite du matin et avons bien fait : un petit quart d'heure d'attente et pas trop chaud....Le palais est magnifique (même si j'ai préféré l'Alcazar de Séville). Nous avons mangé sur la terrasse du Parador (Hôtel 5* situé à l'intérieur de l'Alhambra) et poursuivi notre visite par les jardins du Generalife. Gros coup de coeur pour ces derniers !

Rejoignons à pied le quartier de l'Albaicin via un petit sentier qui descend entre les deux palais.

La journée se termine avec une ballade dans les ruelles du quartier de l'Albaiçin, un magnifique coucher de soleil depuis la terrasse de notre BED AND BREAKFAST et un succulent repas avec vue au Aben Humaya à deux pas.


Caminito del Rey J8

Pus que 3 jours, nous quittons les villes. Sur le chemin de Ronda, nous voulons absolument faire le Caminito del Rey, sentier vertigineux qui s'enfonce dans une gorge. Tous les détails sur le site officiel. L'accès est difficile, tout au fond d'une vallée sauvage, nous suivons le GPS, au milieu de "nulle part". Le sentier ne se parcourt que dans un sens. Nous avons choisi de laisser la voiture à l'arrivée (à la gare) et prenons la navette pour accéder au portail d'entrée. Au final, un sentiment mitiigé : l'environnement est magnifique et sauvage mais un peu trop touristique et encadré et pour nous, habitués aux sentiers dans les Alpes, pas de "vertige"....


Ronda et les villages blancs J9-10

La belle RONDA, les villages blancs, les multiples vallons plantés d'oliviers ou de sapins où les falaises, les rochers escarpés, les grottes,  donnent tant de variété au paysage. Entre deux averses, orages et grêle, nous avons passé 2 jours à sillonner la régionen voiture depuis notre "havre de paix" à 15 min. de Ronda. La prochaine fois, nous prendrons notre matériel de randonnée et découvrirons le parc régional de Grazalema.