2013 - Calanques - mariepierreterrettaz

Octobre est un mois idéal pour partir au sud sans avoir trop chaud, sans trop de monde, surtout pour marcher. Pour cette fois (2013), ce sera Marseille et les calanques.

Après 1 nuit à Marseille afin de visiter la ville ( le vieux-port est magnifique, entre-autre....), nous voici à Saména à l'extrême ouest des Calanques. Nous logeons à "villa d'Orient", charmant B&B avec une très bonne table d'hôte.

Le ciel est bleu, le mistral pas trop fort, c'est parti pour 3 jours de marche dans les calanques.


J1 / Samena - Marseilleveyre

Sur conseil de notre hôte, nous commençons par la calanque la plus accessible, à savoir Marseilleveyre. Le chemin (no 1 noir) part à l'entrée du hameau, il est bien indiqué. Nous avons acheté une carte IGN au 1:15000 "les calanques de Marseille à Cassis" et les sentiers sont indiqués en couleur, couleurs que nous retrouvons peintes en divers endroits le long du chemin.

A travers la végétation méditerranéenne,  le chemin serpente et s'élève peu à peu. Nous apercevons ici et là la mer, puis l'Ile Maire et surplombons le petit port des Goudes. Une courte descente et nous voici à Callelongue, atteignable en voiture. Il nous reste environ encore 30 à 45 min. de marche à plat en bord de mer pour arriver à Marseilleveyre.

Après une pause pique-nique, nous avions le choix de revenir sur nos pas ou passer par l'intérieur (difficile selon notre hôte, rien d'impossible pensions-nous...).

Nous prenons donc le sentier direction le col de la Selle ( no 3 vert) 275 m de dénivelé quand même ;-) Et bien... ce fut chaud, chaud.... raide, caillouteux et interminable....Nous virons plein ouest  (no 1 bleu) récompensés par une vue magnifique avec d'un côté la mer et de l'autre une vue plongeante sur tout Marseille (pas de la Cabre 433 m). Nous longeons la crête, zigzagons en alternance avec des vues plein nord ou plein sud, nous trompons, revenons sur nos pas. Heureusement, le paysage est absolument magnifique.

6 heures donc pour cette 1ère journée. Un peu trop..... trop chaud, trop pour les cuisses mais aussi trop.... trop  bôoooo et trop fiers !


J2 / Cassis - Port Miou - Port Pin - En Vau

En ce 2ème jour, départ de Cassis, nous faisons donc 45 min. de voiture. Nous parquons facilement au parking de la presqu'ile, av. Notre Dame.

La calanque de Port-Miou sert en fait de mouillage à d'innombrables voiliers, sans intérêt. Nous devons la longer pour accéder à la suivante. Un petit détour par la pointe de la Cacau nous offre un joli point de vue sur Cassis et la Calanque de Port-Miou.


Petite pause baignade à Port-Miou, presque personne : que du bonheur !

Direction la 3ème calanque, peut-être la plus connue, celle qu'on voit sur toutes les photos : enVau.

Nous nous enfonçons dans la garrigue par le sentier no 8 vert. Il s'agit en fait d'une tranchée  (anti-feu) caillouteuse et raide pour atteindre un petit col "le portalet d'Envau". De là, nous rejoignons le sentier d'accès no 7 (pour ceux qui viennent du parking de la Guardiole). A la montée que nous venons de faire, va correspondre une descente tout aussi raide et caillouteuse (et qu'il faudra remonter....). Nous entendons les cris des grimpeurs mais toujours pas de calanque en vue. L'accès de fait par un défilé et on la découvre au dernier moment.

Après la baignade et le pique-nique, posés sur la plage, nous ne sommes pas motivés à repartir. Néanmoins, le soleil se cache et nous nous attaquons la rude remontée. Arrivés au col, nous prenons le sentier côtier (4 bleu). Bonne décision, il nous offre des points de vue magnifiques !

Le retour a Cassis est néanmoins longuet.... mais la superbe lumière du soleil couchant nous récompense.

Encore une belle journée de passée !


J3 / Luminy - Morgiou - Sugiton

3ème et dernier jour à la découverte des Calanques. Initialement au programme Sormiou, Morgiou et Sugiton depuis les Beaumettes. Nous faisons l'impasse sur Sormiou et partons depuis le parking de l'université de Luminy à la découverte de Morgiou et Sugiton.

Une route carrossable monte gentiment depuis le parking à travers la forêt pour atteindre le col des Escrampons. De là, nous empruntons le sentier jaune 6a marqué en pointillés pour descendre sur Morgiou. Nous devons le chercher un peu, il n'est pas très bien marqué.


Nous longeons la côte pour atteindre le cap de Sugiton. A noter un triangle rouge sur la carte = passage périlleux. Effectivement, quelques prises d'escalade ont été nécessaires. Heureusement, nous étions en montée....


Nous aperçevons Sugiton et son "torpilleur".  Une échelle à passer et nous y voici. Palmes, masque tuba : rafraichissement bienvenu.


Nous remontons le vallon de Sugiton sur la route betonnée sous la falaise. Il fait chaud. Arrivé au sommet, petit détour par le le point de vue du Crêt St-Michel pour un dernier coup d'oeil. Nous regrettons de ne pas avoir inclus Sormiou à notre ballade du jour.

En conclusion, un break de quelques jours à refaire....peut-être un de ces prochains printemps ?